AVANTAGES

Avantages sociaux

La section locale est fière d’offrir un service d’avantages sociaux à ses membres. En soutien à l’équipe des représentantes et représentants syndicaux qui visitent les membres dans les unités de travail, une coordonnatrice est disponible pour répondre aux différentes questions relatives aux avantages sociaux. La négociation des avantages sociaux au sein des conventions collectives a toujours été parmi nos priorités.

Lire la suite...

Régime de soins dentaires des membres des TUAC du Québec

Créé le 1er janvier 1975, ce régime est entièrement financé par les cotisations des employeurs participants, comme stipulé dans la convention collective. La gestion de la caisse est assurée par un comité de fiducie, composé d’une part égale de représentants patronaux et syndicaux. Pour obtenir plus de renseignements sur ce régime, veuillez communiquer au 514 -856-1779 ou au 1 800 361-6915.

Lire la suite...

Bourses d'études

Parce que nous croyons en l’avenir

Les TUAC 500 offrent à ses membres un programme de bourses d’études, car nous croyons important de soutenir nos membres ou leurs enfants qui choisissent de poursuivre leurs études.

Lire la suite...

Fonds de solidarité

Ça peut mener loin

« Créé en juin 1983, le Fonds de solidarité FTQ est une société de capital de développement qui fait appel à l'épargne et à la solidarité de l'ensemble de la population québécoise. Sa mission principale consiste à contribuer à la croissance économique du Québec en créant et en sauvegardant des emplois au moyen d’investissements dans les entreprises de l’ensemble des secteurs d’activité de l’économie québécoise. L'un de ses objectifs consiste également à encourager l’épargne-retraite et à procurer à ses centaines de milliers d’actionnaires-propriétaires un rendement raisonnable qui s’ajoute aux avantages fiscaux supérieurs qui leur sont consentis. »

Lire la suite...

Loi vs Syndicat

Les nombreux avantages d’être syndiqué avec les TUAC au Québec  vs les normes du travail

Syndicat

Normes du travail

Un travailleur syndiqué possède une convention collective négociée qui lui assure par écrit les conditions de travail qu’il veut garantir.

Un travailleur non syndiqué s’expose aux décisions arbitraires de son employeur. Son seul recours est la Loi sur les normes du travail qui fixe les conditions minimales des travailleurs non syndiqués.

Salaire, primes et bonis

  • Des salaires de départ souvent plus élevés que le salaire minimum;
  • Progression salariale prévue selon le nombre d'heures travaillées;
  • Primes (remplacement de gérant ou d’assistant gérant, travail de nuit, de soir ou de fin de semaine, etc.);
  • Paiement du salaire par dépôt direct;
  • Possibilité de bonis (boni de Noël ou de signature).

Salaire, primes et bonis

  • Salaire minimum;
  • Pas d'augmentation prévue ou à la discrétion de l'employeur;
  • Pas de primes;
  • Paiement du salaire par chèques, en espèces ou par dépôt direct;
  • Aucun boni possible;

Durée du travail

  • Heures supplémentaires : Convention prévoyant des heures supplémentaires après 40, 39 ou 38 heures selon le cas ou par jour.
  • Repas et pauses : 1 pause de 15 minutes payée par quart de travail de moins de 6 h, 2 pauses de 15 minutes payées par quart de travail de 6 h ou plus, 1 heure de repas non payée pour un quart de travail de plus de 6 h ou 7 h;
  • Mouvement de personnel : Obligation d'affichage des postes disponibles et respect de la notion d'ancienneté dans l'attribution des postes;
  • Programmation des heures de travail : Distribution des heures de travail selon l'ancienneté des individus;
  • Disponibilité de travail : Possibilité de décider des heures où vous êtes disponibles (en respectant un minimum prévu à la convention).

Durée du travail

  • Heures supplémentaires : Heures travaillées au-delà de 40 h payées à 1 fois et demie du taux régulier;
  • Repas et pauses : 30 minutes de repas sans salaire après 5 h consécutives travaillées et plus, 2 fois 30 minutes de repas sans salaire près 10 h consécutives travaillées et plus. Aucune obligation de pauses;
  • Mouvement de personnel : Aucune condition précisée;
  • Programmation des heures de travail : Distribution arbitraire des heures de travail;
  • Disponibilité de travail : Possibilité d'entente avec l'employeur.

Vacances

  • Moins d'un an : Un jour par mois travaillé (jusqu'à 2 semaines);
  • Entre 1 et 3 ou 4 ans : 2 semaines continues;
  • Entre 3 ou 4 ans et 8 ou 9 ans : 3 semaines;
  • Entre 8 ou 9 ans et 15, 16, 17 ou 18 ans : 4 semaines;
  • 15 à 18 ans et plus : 5 semaines;
  • Le choix des vacances se fait par ancienneté.

Vacances

  • Moins d'un an : Un jour par mois travaillé (jusqu'à 2 semaines);
  • Entre 1 an à moins de 3 ans : 2 semaines continues et possibilité
    d'une 3e sans solde;
  • 3 ans et plus : 3 semaines.

Congé de maladie

Les heures de congé de maladie sont payées selon diverses conditions prévues à la convention (nombre minimal d'heures travaillées dans une année, parfois nombre fixe parfois calcul en fonction du nombre d'heures travaillées).

Congé de maladie

Deux journées d’absence rémunérées pour les raisons suivantes : obligations familiales, maladie, don d’organes/tissus, violence conjugale/caractère sexuel, accident ou acte criminel.

Congés fériés et mobiles

Les conventions collectives des TUAC prévoient un congé et une indemnité pour
10 à 12 jours fériés chômés et payés dont certains sont des congés mobiles. Les heures de congé de maladie sont payées selon diverses conditions prévues à la convention (nom bre minimal d'heures travaillées dans une année, parfois nombre fixe parfois calcul en fonction du nombre d'heures travaillées).

Congés fériés et mobiles

Deux journées d’absence rémunérées pour les raisons suivantes : obligations familiales, maladie, don d’organes/tissus, violence conjugale/caractère sexuel,
accident ou acte criminel.

Représentation

Le mécanisme de grief vous offre une première contestation où vous êtes assistés par votre délégué syndical ainsi que votre représentant syndical. Aussi, si d'autres mesures sont nécessaires (plaintes diverses), votre représentant syndical est là pour vous aider tout au long des procédures. De plus, vous êtes représenté par un avocat de votre syndicat lorsque vous portez plainte à n'importe quel organisme (la Commission des normes du travail, la Commission de la santé et sécurité du travail ou la Commission des lésions professionnelles).

Représentation

Vous devez vous représenter seul lorsque vous portez plainte à n'importe quel organisme (la Commission des normes du travail, la Commission de la santé et sécurité du travail ou la Commission des lésions professionnelles).

Congédiement

Au terme d'une période de probation (durant laquelle l'employeur peut renvoyer sans avoir à se justifier et où vous n'avez aucun recours), l'employeur se doit de justifier votre congédiement par une faute grave. La durée de la période de probation varie généralement entre 350 et 600 heures travaillées, selon les conventions.

Congédiement

Pour se défendre contre un congédiement fait « sans cause juste et suffisante », il faut justifier 2 ans de service continu. Sinon, vous pouvez intenter un recours civil pour obtenir un dédommagement, mais la réintégration est impossible.

 

SSQ